L’incompréhension des footballeuses de l’ASSE

Les footballeuses de l'ASSE sur le terrain

A l’occasion de la Journée Internationale des Droits des Femmes, les footballeuses du club de l’AS Saint-Etienne (ASSE) ont diffusé une lettre ouverte aux autorités. La cause ? L’arrêt brutal du Championnat féminin tandis que celui des hommes reste autorisé. Une inégalité de traitement que les joueuses stéphanoises dénoncent.

Les footballeuses de l’ASSE dénoncent une inégalité entre les compétitions masculines et féminines

L’arrêt du championnat féminin de deuxième division et c’est l’incompréhension des joueuses stéphanoises. Un sentiment qui ne peut être que partagé lorsqu’on apprend en même temps que la Coupe de France masculine est autorisée. Une inégalité de traitement de faveur entre les footballeurs et les footballeuses qui n’a pas laissé silencieuse l’ASSE. En effet, ce lundi 8 mars, elles ont partagé une lettre ouverte aux autorités. Le but ? Pointer du doigt qu’elles respectent le protocole sanitaire tout autant que les hommes. Mais surtout, souligner l’injustice du football féminin vis-à-vis du football masculin.

En cette journée internationale des Droits des Femmes, nous ne pouvons que nous interroger sur l’iniquité du sort réservé au football féminin. Nous sommes, par cette décision, injustement privées d’activité professionnelle.

Extrait de la lettre ouverte aux autorités des joueuses de l’ASSE

En diffusant la lettre ouverte sur les réseaux sociaux, les joueuses de l’ASSE comptent sur les partages de leur communauté et de leurs supporters/supportrices pour réussir à toucher les autorités. Dorénavant, il ne reste plus qu’à attendre une pour comprendre une telle décision de la Fédération Française de Football. D’ici-là, les Vertes gardent l’espoir de reprendre rapidement le championnat et leur activité professionnelle.

 © Photo extraite du site de l’ASSE

Dans le même style

Suivez-nous sur Instagram