Stéfany, la capitaine de football de l’AS Vézeronce-Huert

Stéfany est une footballeuse depuis toute petite. Elle pose avec deux joueuses de son équipe sur cette photo.

A 45 ans, Stéfany est une passionnée du football et de l’Olympique Lyonnais depuis toute petite. Elle commence le foot à 6 ans et est maintenant capitaine au club de l’ASVH (football club de Vézeronce-Huert). Entre deux tirs au but, l’équipe de l’AuRA des Sportives l’a rencontrée.

Stéfany est une joueuse de football passionnée de l'OL

Je joue au foot depuis l’âge de 6 ans

Stéfany est la nouvelle gérante de l’auto-école des Dauphins à La Tour-du-Pin. Si elle est une véritable passionnée de voyages et de moto, c’est bel et bien le football qui la fait vibrer. Et ce n’est pas son âge qui va la freiner. Elle commence le football dès l’âge de 6 ans. « J’ai commencé avec les garçons à Salagnon jusqu’à l’âge de 13 ans. Ensuite j’ai joué à La Chapelle de la Tour dans l’une des premières équipes féminines de la région sous la houlette de Georges Pouech qui écumait les clubs des alentours pour recruter toutes les filles footballeuses puisqu’à 14 ans la mixité était interdite. On est parti du niveau le plus bas pour monter en ligue, et 30 ans plus tard on est toujours toutes en contact et amies » explique-t-elle.

« Ensuite je suis partie à l’OGI (GF38) pour jouer en national 1B en championnat de France. A l’époque on s’achetait même le survêtement, on avait quand même le droit à l’hôtel et au repas. Ensuite j’ai déménagé et j’ai joué 4 ans à Six-Fours le Brusc en ligue Méditerranée puis à l’Etoile Sportive de Lorgues en championnat de France D3 pendant 3 ans. Cependant, faute de moyen et à cause de la jalousie des seniors hommes, la section féminine a été arrêtée. J’ai alors signé à Trans en Provence, un niveau plus bas où on jouait à 7. Puis je suis revenue en Isère et j’ai joué à l’ASF Bourbre en district pendant plus de 10 ans où j’ai retrouvé des anciennes amies de La Chapelle de la Tour. Et aujourd’hui je joue au club de l’ASVH en ligue R2 » continue-t-elle.

Je suis une grande compétitrice, même à l’entraînement. Je n’aime pas perdre !

A côté des vestiaires, Stéfany est une maman de deux enfants et une fan de l’Olympique Lyonnais. Mais sa vie de famille n’a jamais été un frein dans sa carrière footballistique. Elle a toujours réussi à s’octroyer des moments sportifs. Pour elle, c’est une façon de vivre. Il faut prendre du temps pour sortir de la routine quotidienne : ça lui permet d’évacuer et de se défouler. Elle se rend régulièrement sur le terrain (au moins deux fois par semaine pour les entraînements). D’autant plus que la capitaine ne conçoit pas sa vie sans sport. « Le foot me passionne pour le jeu collectif, l’esprit d’équipe, la technique. Il faut avoir du physique, être combative et agressive. Je suis une grande compétitrice même à l’entraînement : je n’aime pas perdre. Et pour me motiver, j’écoute Gala : c’est un clin d’œil aux Chapelandes » raconte-t-elle.

Pour finir, Stéfany a un message pour toutes les sportives. « Avant tout, dans n’importe quel sport il faut prendre du plaisir et en avoir envie. Ensuite le reste viendra avec l’entraînement et la persévérance. Et même si on se blesse il faut garder le moral pour pouvoir revenir encore plus forte. Le mental est important. Il ne faut jamais rien lâcher et toujours viser plus haut. Comme dirait Mandela : je ne perds jamais, soit je gagne, soit j’apprends. »

Dans le même style

Suivez-nous sur Instagram